Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Projection du film « La dictature des colonels grecs » de Robert Manthoulis

24 mars 2015 @ 15 h 00 min - 17 h 00 min

Projection du film

La dictature des colonels Grecs

de Robert Manthoulis

le 24 mars à 15h00

Inalco, 65 rue des Grands-Moulins, Paris 13e

Suite à la projection du film, Robert Manthoulis sera présent à l’Auditorium de l’INALCO le mardi 24 mars à 15h00 pour une discussion animée par Stéphane Sawas, professeur des universités à l’Inalco.

http://www.cinemadureel.org/fr/programme-2015/rencontrer-debattre/rencontre-avec-robert-manthoulis

LA PRESSE GRECQUE pour le film  » La dictature des colonels Grecs »  de Robert MANTHOULIS

ELEFTHEROTYPIA (Liberté de la presse, Centre-gauche ): La Junte avec le regard de Robert Manthoulis (PARIS, de notre correspondante Ira Féloukatzi):  Avec un film sur la « Dictature des Colonels Grecs » Robert Manthoulis complète aujourd’hui, après un premier film historique important consacré à la Guerre Civile, sa référence aux événements qui ont marqué l’histoire grecque. La chaîne ARTE a organisé une avant-première à la « Maison des Auteurs » à Paris. Les autorités grecques de Paris et beaucoup de personnalités de la diaspora hellénique de Paris y ont assisté. La soirée a eu un très grand succès. Face à un public très nombreux, une deuxième projection a suivi la première, tandis que beaucoup de spectateurs ont vu le film debout. Le film de Robert Manthoulis est un document excellent tant par sa qualité que par son intérêt. Il est direct, fort et imposant. Avec une investigation minutieuse, une élaboration politique profonde, avec beaucoup de réalisme, d’émotion mais aussi avec de l’humour caustique, il révèle les coulisses des interventions étrangères qui ont manipulé les fils de l’imposition de la dictature et qui sont derrière les événements politiques de l’époque.

TA NEA (Les Nouvelles, Centre-gauche) Leçons d’Histoire La chaîne nationale a diffusé le documentaire de Robert Manthoulis « La Dictature des Colonels », une coproduction avec la célèbre chaîne franco-allemande ARTE. La ERT avait pris le soin de présenter son ancien directeur dans l’émission « Le Visiteur du Soir » au cours de laquelle il a parlé de son travail récent et de sa carrière. Après le film primé « Face à Face », il vie en France et réalise le chef-d’oeuvre « Le Blues entre les dents » ainsi que les séries « Un Pays, Une Musique » et « Cités à la Dérive ». Dans « La Dictature des Colonels » le réalisateur donne au récit des événements une dimension émouvante qui, à côté de l’intelligence, active aussi la psyché. Le documentaire de Robert Manthoulis n’a pas seulement montré ce qui a été déjà connu par d’autres références. Il a complété les événements d’éléments nouveaux, provenant de Washington, pour que nous puissions comprendre, en profondeur, les bas-fonds de l’horreur que nous avons tous vécue. 25 ans après, voici quelqu’un qui nous dit en fin clairement que le complot était du roi et que les instruments des généraux, ces colonels-despotes, « profitant des hésitations royales, ont décidé de prendre eux-mêmes le pouvoir, avec l’assistance, sinon à l’initiative, des Etats Unis ». L’image et la parole réveillent la mémoire. Et, en prenant les dimensions d’une élégie, le documentaire distille sur les spectateurs une mélancolie, tout à fait autre que celle des émissions qui ont été consacrées au septennat de la junte jusqu’à aujourd’hui. Cette leçon d’histoire grecque, avec un langage nouveau et des plaies oubliées, ressemble à un sanglot intérieur sans larmes. (Maria Papadopoulou, 20/11/98)

KATHIMERINI (Le Quotidien, Cenre-droite): Souvenirs photographié A v e c l e s o u s – s o l d e l a M a i s o n B l a n c h e, où se trouve le bureau du célèbre service secret « 303 », démarre le documentaire de Robert Manthoulis qui a été diffusé mardi soir par la NET et, en même temps, par la chaîne franco-allemande ARTE. Le moment de la diffusion avait sa propre signification symbolique: la mémoire grecque, les événements qui ont marqué l’histoire grecque contemporaine font aussi partie de l’histoire de l’Europe. La mémoire n’est pas uniquement nationale, elle devient européenne et mondiale. Les événements ont été présentés clairs et ronds, malgré leurs sens aigu. Tout ce qui s’est passé, bien que familier pour nous, a été, pour le public européen, une « leçon » d’histoire, une page parmi les plus amères qui ont été écrites à propos de la terre européenne à l’époque contemporaine. Il y a peut-être encore beaucoup à dire -des points de vue, des détails- mais « l’image » de l’histoire, celle que le créateur du film et témoin lui-même a maintenue, a les dimensions d’une oeuvre audiovisuelle accomplie. De la télévision de ces jours-ci, je retiens les paroles de Kitty Arseni, dans le documentaire de Robert Manthoulis, les paroles les plus chères que j’ai entendues: « On avait l’espoir de rendre le monde meilleur, ce que l’on n’a pas fait. Mais je me sens heureuse d’avoir vécu tout cela ». Elle a été arrêtée et torturée par la police de la junte…. (Popi Diamantakou, 19/11/98)

Détails

Date :
24 mars 2015
Heure :
15 h 00 min - 17 h 00 min

Lieu

INALCO
65 rue des Grands Moulins
Paris, 75013
+ Google Map