Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Présentation de « Kalavrita » de Charlotte Delbo

7 mars 2017 @ 19 h 00 min - 18 mars 2017 @ 21 h 00 min

KALAVRYTA-Histoire (sources : WIKIPEDIA et autres)

Dès le 9 décembre 1943, le village est cerné par les soldats Allemands afin qu’aucun habitant ne puisse s’échapper. L’armée allemande rassure les habitants leur indiquant qu’ils ne recherchent que des rebelles. Dans la région de Kalavryta l’ELAS (pro-communiste) est fort de 5.000 hommes. Les troupes allemandes dirigées par le général Le Suire*, veulent venger la mort de dizaines de soldats allemands tués par des résistants. La règle appliquée est «50 exécutions pour 1 soldat allemand tué». En général ce sont les prisons qui sont vidées, remplies de milliers de résistants arrêtés. Cette fois-ci ça sera un village entier. Le 13 décembre 1943, les femmes et enfants de moins de 14 ans, sont séparés des hommes. Celles-ci s’enferment dans l’école. Les hommes sont conduits à l’extérieur du village et abattus. Une estimation (témoignages après-guerre) indique qu’ils auraient été 1400 hommes âgés de 14 à 80 ans, soit 70,5% de la population masculine du village. Seuls treize hommes en réchappent. Le village est ensuite incendié, ainsi que le monastère de Sainte Laure du Péloponnèse, lieu symbolique d’où avait commencé la guerre d’indépendance contre l’empire ottoman (1821).

D’autres villages (des centaines) ont connus le même sort entre 1941 et 1944 : Doxato (Drama) suite à la 1ère révolte en Grèce en 1941, Kommeno, Distomo, Vianos, Kokkinia, Pyrgoi, Xortiatis, Moussiotitsa, Amari, Paramythia …

* L’ordonnateur du massacre Karl von Le Suire sera capturé par les troupes soviétiques en mai 1945 dans le protectorat de Bohême-Moravie. Il meurt en captivité en 1954 dans un camp de prisonniers de guerre près de Stalingrad.

L’équipe de DIKTYO

Détails

Début :
7 mars 2017 @ 19 h 00 min
Fin :
18 mars 2017 @ 21 h 00 min

Lieu

Salle Marie Curie
2bis Passage Ruelle
Paris, 75018
+ Google Map