Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Présences grecques à Paris, deux films courts au cinéma Les 7 Parnassiens

8 novembre 2021 @ 18 h 30 min - 20 h 00 min

La librairie hellénique et l’association Les Amis de Desmos vous proposent :

Présences grecques à Paris

Une projection unique de deux films courts sous-titrés Le Retour de Nikos Theodossiou et Sklavos, petit commentaire sur une grande oeuvre de Yannis Mavroeidakos suivis d’ une rencontre avec Robert Manthoulis.

le lundi 8 novembre à 18h30 au cinéma Les 7 Parnassiens

Achat sur place le jour même ou pré-achat sur le site du cinéma

https://www.parnassiens.com/ (tarif unique : 7,50 €)

Le retour :

Un réalisateur grec, réfugié politique en France pendant la période de la dictature des colonels en Grèce (1967 – 1974), revient à Paris 38 ans plus tard. Il erre dans les rues. Il parcourt les lieux où il a vécu à la recherche des marques du passé, des visages qu’il a connus. Une nécessité impérieuse de faire le lien avec le passé face à un futur opaque ; et que les rêves inachevés cherchent leur accomplissement.

Un passage par la Cinémathèque, une halte à la librairie Desmos de Yiannis Mavroeidakos, une projection de films avec Téos Rombos, une rencontre avec Robert Manthoulis… Un retour enregistré hâtivement, anxieusement, impérativement, fragmentairement, avec une petite caméra à la main. Un documentaire, comme des notes de voyage éparses. Avec le passé imprimé sur des photographies en noir et blanc, épinglées sur le mur invisible de la mémoire, pour rappeler le printemps dans un Paris pourtant encore enneigé.

SKLAVOS : Petit commentaire sur une grande œuvre

Gerasimos Sklavos avait trente ans quand il est arrivé à Paris en 1957, muni d’une bourse. En l’espace d’une décennie seulement, et en dépit de terribles difficultés économiques, il est devenu le créateur d’une œuvre immense.

Dans le film, la présentation des sculptures au travers de l’évolution progressive de son travail, les brèves interviews de ceux qui l’ont connu, nous permettent de percevoir pourquoi il a été considéré dans le monde entier comme l’un des plus grands sculpteurs duXXe siècle.

A Delphes, ce musée en plein air unique au monde, ainsi que le définissait Sklavos, il crée en 1965-1966, sa fameuse sculpture en marbre pentélique, « La Lumière Delphique « . Notre tournage en ce lieu superbe, « nombril de la terre », nous transmet toute la force, toute la poésie qui existe dans son oeuvre. Il a beaucoup travaillé le marbre, le porphyre d’Egypte et les durs granits de Bretagne, il les a sculptés des années durant, puis il les a passés au feu, à la flamme d’un chalumeau qu’il avait fabriqué lui-même. Avec le feu… l’outil du plus humain des dieux, comme l’a écrit un critique. Sur une plaque en marbre pentélique, il gravera son credo : « […] Olympie, l’Acropole, Delphes – lumière, le commencement de la création de l’univers – lumière, mouvement, rapidité – lumière interplanétaires, dimensions infinies. Son de la reconnaissance à travers l’espace ».

On écrira sur Sklavos : « Creusant des cavités dans la matière et y créant des angles qui dessinent l’espace et la lumière ». Les chefs-d’œuvre qu’il a créé ornent de nombreux musées dans le monde.Gerasimos Sklavos, comme nous le verrons dans le film, a connu une fin tragique en 1967. Il n’avait que quarante ans et se trouvait à l’acmé de son parcours artistique.

Détails

Date :
8 novembre 2021
Heure :
18 h 30 min - 20 h 00 min

Lieu

Cinéma Les 7 Parnassiens
98 Bd. de Montpanasse
Paris, 75014
+ Google Map