Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Kalanda à Champigny sur Marne avec Taxiarchis Vassilakos

27 décembre 2015 @ 15 h 00 min - 18 h 00 min

On va revivre le coutume grec de kalanda

le dimanche 27 décembre à 15h au quartier Maroc de notre ville Champigny sur Marne (94500).

C’est à dire, on va se rassembler, enfants, ados, adultes (en plus des musiciens et danseurs, amateurs et professionnels) pour chanter, jouer, danser (s’éxprimer artistiquement en général) de porte à porte et tout au long du chemin, en souhaitant des vœux appropriés à ces jours et pas que.

Qui peut participer?  Tous. On encourage particulièrement les enfants qui sera pour eux un souvenir inoubliable à vie.

 Qu’est-ce qu’on va chanter/jouer? Des chansons de Noël/Nouvel An de Grèce (traditionnels de plusieurs régions), de France etc,  et toute mélodie qui pourrait nous inspirer/motiver à chanter, danser etc…

Qu’est-ce qu’il faut amener? Des triangles (traditionnellement grec), instruments de musique ou touts objets qui pourraient produire du son (cuillers, baguettes, trompettes, harmonicas…). Des paroles des chansons que vous souhaitez partager. Beaucoup d’humeur, gaieté, envie de partage…

C’est quoi dans le menu? 15-16h30: On se rassemble chez nous (4 av. d’Alsace Lorraine, 94500, Champigny sur Marne) pour échanger nos propositions musicales, apprendre des kalanda grecs et s’initier aux petits « astuces-sacrés » de cette coutume. « S’accorder » en tant que chœur et orchestre. 16h30-20h: Promenade musicale et porte à porte (particuliers et professionnels).

Comment on va préparer le publique de cette activité? On va distribuer aux boites des courriers des tracts pour « annoncer » cette événement.

 Bio de Taxiarchis Vassilakos et en peu d’histoire par rapport à ce coutume

Je chantais les kalanda à mon village/ville de naissance(Mandra, près d’Athènes), depuis j’avais 4-5 ans. Quand on était trop petits on visitait les familles le plus proches, parents, cousins, oncles, voisins, amis des parents et amis des amis…. Je me rappelle toujours frapper le triangle et chanter côte à côte avec ma sœur  et on faisait un bon duo!… Dès qu’on sentait confiants à croiser des inconnus on s’est lancés dans la ville. Le répertoire était différent pour la veille de Noël et la veille du Nouvel An et presque standard. Mais si on avait de méraki (envie, amour etc) ou de fatigue après des heures de chant porte à porte, on ajoutait d’autre kalanda d’autres régions… Depuis j’ai commencé apprendre l’accordéon, je l’amenais toujours aux kalanda. C’a duré jusqu’à mes 12 ans. Après, au lycée, je rassemblais les plus petits de mon quartier, on faisait de groupe des 20-24 enfants et on s’éclatait au chant, aux rires, chantant les kalanda pendant six-huit heures… A la fin on partageait la récolte. Aujourd’hui, on est liés car on a partagé et réalisé la même rêve…

A nos jours, on chantait les kalanda le matin de 24 et 31 décembre. Aux jours de nos parents, des enfants, adolescents ou adultes chantaient les kalanda le soir et nuit de la veille des deux jours ainsi que le 6 janvier (kalanda de baptême, répertoire diffèrent etc).

Le but de cette coutume, chacun peut le deviner… L’échange des vœux, la porte de chaque maison ouverte et chaque famille généreuse de donner ce qu’il avait (sous, biscottes, gâteaux, pain, œufs, ou juste des vœux, des sourires), la musique partout, des enfants qui gagnent leurs premiers sous avec leur propre effort.

Les enfant sont à l’honneur aux kalanda car ils portent bonheur et charme. Ils sont les plus innocents et les plus honnêtes pour exprimer des vœux.

Ceux qui sont intéressés, veillez me répondre par email. Toutes autres propositions ou assistance de la part des participants sont bienvenues! Amenez qlq chose à grignoter ou boire pendant notre promenade ou pour fêter tous ensemble à la fin!

Χρόνια Πολλά!

Joyeuses Fêtes!

Détails

Date :
27 décembre 2015
Heure :
15 h 00 min - 18 h 00 min